Présentation du Pilier 1 du PNDES à la Réunion du Groupe Consultatif


Le Gouvernement guinéen à travers Messieurs Youssouf Naby Kiridi BANGOURA, Ministre d’Etat, Ministre par intérim de l’Agriculture, Rachid N’DIAYE, Ministre de la Communication et Mohamed Lamine DOUBOUMYA, Ministre du Budget a procédé à la présentation de la promotion d’une bonne gouvernance au service du développement durable, pilier 1 du PNDES. La modération était assurée par Madame Barbara PESCE-MONTEIRO, Directrice du Bureau de Représentation du PNUD et Représentante du Secrétaire Général des Nations Unies auprès de l’Union Européenne et de la Belgique.
A travers ce premier pilier, le PNDES vise comme objectif stratégique (OND1) à lever les facteurs de fragilité politique et sociale de la Guinée tout en promouvant la bonne gouvernance dans ses dimensions administrative, locale, économique et environnementale.
Il s’agit pour le PNDES de contribuer principalement aux finalités suivantes de la Vision
Guinée 2040 : (i) « une nation forte, paisible, unie et prospère, s’appuyant sur des valeurs de justice et de solidarité » et (ii) « une démocratie renforcée dotée d’une gouvernance économique responsable et d’une administration publique au service du développement ».
Relativement au programme universel de développement durable 2016-2030 (Programme 2030), cet objectif stratégique concourra à la réalisation de trois ODD, à savoir : (i) l’ODD8 : promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous ; (ii) l’ODD16 : promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes ; (iii) et l’ODD17. : renforcer les moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser.
Pour parvenir à ces objectifs, deux résultats stratégiques sont escomptés à l’horizon 2020 : (i) l’État de droit, la démocratie, la sécurité et la cohésion sociale sont consolidés, (ii) l’action publique est efficace, efficiente, inclusive et durable. Résultat stratégique 1 : l’état de droit, la démocratie, la sécurité et la cohésion sociale sont consolidés.
Ce résultat traduit les changements à opérer par la Guinée d’ici à 2020 pour réduire les facteurs de fragilité du pays tout en le rendant plus résilient. Ces changements sont attendus en termes d’amélioration de la qualité du fonctionnement des institutions de la République, de renforcement de la justice et des droits humains, de regain de la confiance, de participation des populations et des acteurs politiques aux processus électoraux, de représentativité accrue des femmes et des jeunes dans les instances de décisions.
Le Service de la Communication

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!